Pégoud passe  l’escadrille MS 49 le 18 avril.

samedi 17 novembre 2012
par  claude thollon-pommerol

Le 4 avril, le Détachement de l’Armée des Vosges devient la VIIème Armée,

Mission générale : Protection de la Trouée de Charmes.

Escadrille MS 49 JPEG - 57.6 ko

De gauche  droite:Lieutenant L’Huillier, Lieutenant Lucas,sous-lieutenant Gilbert,sous-lieutenant Clément, capitaine Roeckel, capitaine Zarapoff, sous-lieutenant Courrière, sous-lieutenant Jensen

Lieutenant Minteguiaga, lieutenant Robert, lieutenant Gastin, sous-lieutenant Pégoud


  • L’activité de l’escadrille est celle d’une escadrille d’armée  laquelle elle est rattachée.

Dans le JMO (Journal des Marches et Opérations) les événements et missions sont consignés. Les rapports des différentes missions ne sont pas toujours parvenus jusqu’ nous.

25 avril

Transport de l’Escadrille  Lure

26 avril1915

Réparation d’avion

27 avril

Reconnaissance d’armée

Pilote adjudant Pégoud, Observateur lieutenant L’Huillier

Le 28 du même mois, nouvelle expédition plus longue et plus fructueuse.

28 avril

Ordres donnés :

“Mission : survoler la région de l’Hartmanswillerkopf, Bolwiller, Guebwiller. Durée du vol 2 heures.- Noter si possible observations de mouvements éventuels sur routes de la région.”

A 8heures adjudant Pégoud, observateur lieutenant Gastin

« 28 avril. Temps beau ;

aucun appareil disponible dans escadrille, pars sur Morane, avec Lerendu,  9 heures pour surveiller région Mulhouse, Guebwiller Thann, contre avion boche.

Survole toute la région atterris en surveillance, de moi-même, au sommet de la montagne sur les Vosges, nommée le Rossberg. A côté de Thann, altitude 1196 mètres. A 4 kilomètres du front. Terrain très mauvais et petit. Couvert de neige.

Impression merveilleuse, féerique : domine toute la région.

Aperçois Aviatik survolant région Guebwiller. Pars  sa poursuite du sommet de la montagne. Prends mon départ sur le flanc de la montagne, dans le vide, et me trouve de suite  1200 mètres.

Fonce sur Aviatik qui, m’ayant aperçu de loin, s’enfuit dans ses lignes Le mitraille dans sa descente.

Reviens atterrir  mon point d’observation, go »tant délicieusement les beautés de la région.

Prends nombreuses photographies. Fais une visite  tout le sommet ; descends sur le flanc, visite une étable de bestiaux abandonnée et une auberge. Rapporte beaucoup de souvenirs boches.

Enfin je repars avec Lerendu sur Morane, dans le flanc de la montagne et rentre  Lure  13 heures.

Je trouve capitaine et tout le monde affolé, dans l’inquiétude, ayant téléphoné partout et me croyant prisonnier ou tué.

Leur fais un compte rendu et m’amuse beaucoup.

Déjeune, installe mes souvenirs boches dans ma tente.

A 17 h 30, repars  nouveau sur Morane, avec officier mitrailleur, pour protéger contre avions boches la région Dannemarie et Altkirch.

On a fait réglage de tir.

Survole Unité la région, éloigne un avion boche.

Vois un fort bombardement de nos pièces.

Vois un Voisin qui atterrit entre le canal et le village.

Rentre  Lure.

Atterris  19 h. 50.

Dîne. Reçois félicitations de toute l’escadrille. Coucher.  »

1er mai Transfert de l’escadrille MS 49 de Lure  Fontaine

Article suivant : Pégoud pilote un Nieuport