Protection d’une mission de Gilbert

samedi 17 novembre 2012
par  claude thollon-pommerol

C’est Ă la fin de ce mois que l’aviateur Gilbert, dont il vient d’ĂŞtre question, fut chargĂ© d’aller bombarder les hangars de Zeppelins de Friederichshaffen.

Sur la rive allemande du lac de Constance. Gilbert partit le 27 au matin et PĂ©goud l’accompagna quelque temps, pour protĂ©ger sa route contre les avions ennemis.

« 27 juin.

- Le matin 7 h. 30, pars protĂ©ger Gilbert jusque de l’autre cĂ´tĂ© de Bâle, environ 50 kilomètres de la ligne. Gilbert continue sa mission d’aller bombarder Friederichshaffen. Je fais demi-tour, prends photo. Suis canonnĂ© très violemment, en tir très prĂ©cis, par gros calibres, Ă l’est d’Altkirch. Remonte tout le front. Force un Aviatick Ă piquer dans ses lignes. Survole rĂ©gion jusqu’Ă Colmar. Atterris Ă Corcieux. Reviens Ă Fontaine, fais faire le plein et prĂ©parer l’avion. Gilbert, pilote.

« A 12 heures, repars chercher et protĂ©ger Gilbert. Vole dans une mer de nuages. Fais trois fois Voyage de Bâle - la ligne de front. Rien ! Atterris Ă 15 heures ! Gilbert pas revenu. Ai beaucoup souffert du froid Ă 3000 mètres ; il gèle. La journĂ©e se passe ; sommes tous consternĂ©s. Pas de nouvelles. Gilbert pas revenu.

JPEG - 426.1 ko

28 juin.

- Enfin, ce matin, nous apprenons que Gilbert a Ă©tĂ© obligĂ© d’atterrir par suite de panne, en Suisse, Ă Rheinfelden, Ă l’est de Bâle. A l’atterrissage, a cassĂ© son appareil. Des soldats suisses l’ont fait prisonnier. Nous sommes très heureux qu’il ne soit pas restĂ© aux mains de l’ennemi.  »

Même activité en juillet.

06 juillet

DĂ©placement Ă Corcieux pour une opĂ©ration locale ;

27 juillet

promotion sous-lieutenant ;

Article suivant : Victoire sur un Aviatik